suriname

Publié le par luc

11-09 paramaribo surinam 056 REDITLe Suriname est l'un des plus petits pays d'Amérique du Sud. Bordé par l' Océan Atlantique au Nord, ses voisins sont le Brésil au Sud avec la chaîne du Tumuc-Humac, le Guyana à l' Ouest avec le fleuve Corentyne et la Guyane à l' Est avec ses 520 kms de frontière fluviale du Maroni.11-09 paramaribo surinam 048 REDITTrois régions distinctes naturelles sont traversées par de nombreux fleuves. Une plaine côtière occupée par la mangrove et les marécages, un plateau central recouvert de vastes savanes, de dunes, de forêts et vers le Sud une région montagneuse couverte de forêts denses qui représente 86% du territoire.
P1010010 REDITbrownsberg suriname 034 REDIT
Le pays a de nombreuses ressources naturelles, agricoles et maritime qu'ils exportent : mines de bauxite (1er producteur mondial), bois, kaolin, platine, or, diamant, cuivre, nickel, minerai de fer, pétrole brut....... riz, bananes, poissons, crevettes........ Malgré toutes ces richesses 50% à 60% de la population manque de ressources nécessaire aux besoins essentiels : ce qui encourage et développe l'économie informelle de l'orpaillage illégal.P1000965 REDITPB170013 REDITQuelques villages discontinus le long de la route qui suit le littoral.PB200009 REDITPB200021 REDITP1000975 REDITL'intérieur du pays est presque vide. Dans la forêt amazonienne, le long des fleuves, quelques tribus, amériendiennes (Trio et Wayana) et Noirs-Marrons sont rassemblées en plusieurs villages.PB200079 REDIT

Ces Noirs-Marons sont les descendants d'esclaves fugitifs qui travaillaient dans les plantations de café, de cacao, d'indigo, de canne à sucre........PB200073 REDITPB200067 REDIT

La sévérité de l'esclavage les avait poussé à fuir et à remonter les fleuves dans les forêts tropicales.
DSC01033 REDIT
PB200096 REDITPB200101 REDIT
Ils obtiennent leur nourriture en chassant, en pêchant et en cultivant des parcelles de terrain. Le manioc reste leur principale nourriture.
brownsberg suriname 047 REDITQuelques villages ont une école et un dispensaire. Certains jeunes vont travailler à Paramaribo, en Guyane ou dans les gisements orifères. Ces villages se modernisent mais tous vivent paisiblement et essaient de maintenir les traditions et la culture de leurs ancêtres.

P1010060 REDIT


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article